Le violon

Entends-tu cet instrument qui pleure
Comme un homme enragé ?
Ces cordes vibrent comme une fleur
Balayée par le vent engagé.

Entends-tu le violon qui sanglote
Ces pages d’un automne
Si fragile et tellement monotone,
Engourdi par quelques notes ?

Entends-tu le violon qui fait courir
Les notes comme des graines
Que le vent arrache à la fleur qui va s’ouvrir
Comme une enfant perdant son hymen ?

J’ai entendu ce violon,
Violent comme un cri furibond.
N’écoute pas ce désespoir,
Il pourrait t’emmener au soir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *