L’autre langage

Ma langue fourche
Et les cœurs sont encore écorchés.
On prend la mouche
Car mes propos ont amoché

Sans le faire exprès.
Je suis gauche à mains d’argent,
Les allées de cyprès
Pleurent sous mes coups négligents.

Je ne sais pas dire
Pourquoi à vos yeux je parle chinois
Je ne vais contredire
Ceux qui ricane lorsque je me noie.

D’un mot de travers,
Une expression malheureuse et amer
Qui me gifle d’un revers
Sans avoir à corriger ma grammaire.

Mes yeux fuient telle une passoire
Et aucun ange passe pour voir
Mon désespoir de ne pas être compris.
J’ai besoin de l’autre langage,
Celui qui me permettra d’être pris
Pour humain car j’ai la rage.

Je voudrais parler
De mes émotions sans blesser,
Sans voir déferler
Les vociférations, s’en ai assez.

D’être rejeté là
Comme un morceau de miroir
Brisé, petits éclats
Qu’on évite comme un mouroir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *