Métisse

Il suffit d’un geste,
D’un mouvement leste
De sa peau brûlée par la chaleur
Pour que l’homme soit KO.
Il suffit d’un geste,
D’un clin d’œil leste
De ses yeux faits d’or bruni
Pour que l’homme soit fini.

Belle métisse au cœur blanc,
La vie te sourit de ses dents
Blanches.
D’un coup de hanche,
Une montée d’adrénaline
Chez ta victime.

Il suffit d’une caresse,
D’un mouvement de fesse
Pour que l’homme soit anéanti,
Tu l’as enfin affaibli.
Il suffit d’une caresse,
D’un de tes mouvements, déesse,
Sur sa peau blanchie et pourtant sale
Pour qu’il soit ton vassal.

Belle métisse au cœur blanc,
T’as amadoué ton maître.
Belle métisse salie par le sang,
Ce mouton a fini de paître
Sur l’amour déchu
Et sa petite vie fichue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *